Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 13:21

Frédéric Kanouté et une cinquantaine de footballeurs ont décidé d'élever la voix et de soutenir les Gazaouis. Les joueurs protestent contre l'organisation d'un Euro u21 en Israël.

kanoute.jpg

A Gaza, le football lui aussi n'est pas sorti indemne des bombardements à répétition de l'armée israélienne. Symbole de cette destruction, le stade de Gaza le Palestine Stadium, complètement détruit par la dernière opération israélienne. Mais l'affaire qui fait grande bruit depuis quelques jours est que l'on parle de l'organisation d'un Euro des moins de 21 ans en Israël. Une décision qui a fait se mobiliser une cinquantaine de footballeurs, vivement opposés à la réalisation d'un tel projet.

"Organiser un Euro en Israël, c'est les récompenser pour des actions contraires aux valeurs sportives"

Frédéric Kanouté, lui qui s'est à plusieurs reprises déjà exprimé sur le conflit israelo-palestinien, a fait part d'une liste de footballeurs qui ont décidé de dire non à l'organisation d'un Euro en Israël. Parmi eux, on compte des grands noms du football comme Didier Drogba, Eden Hazard, Jérémy Ménez ou encore Yoan Cabaye. Appelant à la "dignité, à la liberté et à la sécurité", Frédéric Kanouté rappelle les différents évènements qui se sont produits à Gaza, la mort de quatre personnes lors d'un bombardement au Palestinium Stadium le 10 novembre ou encore la détention depuis février 2012 en Israël de deux footballeurs palestiniens dans un communiqué publié sur son site officiel.

Pour lui, réaliser un Euro en Israël reviendrait "à les récompenser pour toutes ces actions contraires aux valeurs sportives." Pourtant, la Fifa - contrairement à l'Uefa - a été l'une des premières à réagir suite à la destruction du stade et a promis de le reconstruire au plus vite. "Nous pensons que reconstruire des infrastructures footballistiques qui ont été détruites font partie de nos prérogatives. Le football réunit les gens et nous soutiendrons toute reconstruction nécessaire d'une infrastructure détruite lors d'une catastrophe." déclare Jérôme Valcke, secrétaire général sur le site officiel de la Fifa.

Comme un symbole, ces actions menées par la Fifa et les footballeurs coïncident avec l'entrée de la Palestine en tant qu'observateur à l'ONU. Néanmoins, Israël a d'ores et déjà averti que plus de 3000 logements dans les colonies allaient être reconstruits en représailles... Un conflit dont on ne voit toujours pas le bout mais qui a au moins eu pour mérite de montrer encore une fois que les footballeurs étaient capables de se battre pour des causes nobles.

Liste des soutiens :

Gael Angoula, Bastia Sporting Club (France)
Karim Ait-Fana, Montpellier HSC (France)
André Ayew, Olympique de Marseille (France)
Jordan Ayew, Olympique de Marseille (France)
Demba Ba, Newcastle United (UK)
Abdoulaye Baldé, AC Lumezzane (Italia)
Chahir Belghazouani, AC Ajaccio (France)
Leon Best, Blackburn Rovers Football Club (UK)
Ryad Boudebouz, Football Club Sochaux Montbéliard (France)
Yacine Brahimi, Granada Football Club (Spain)
Jonathan Bru, Melbourne Victory (Australia)
Yohan Cabaye, Newcastle United (UK)
Aatif Chahechouche, Sivasspor Kulübü (Turkey)
Pascal Chimbonda, Doncaster Rovers Football Club (UK)
Papiss Cissé, Newcastle United (UK)
Omar Daf, Football Club Sochaux Montbéliard (France)
Issiar Dia, Lekhwiya (Qatar)
Abou Diaby, Arsenal Football Club (UK)
Alou Diarra, Olympique de Marseille (France)
Soulaymane Diawara, Olympique de Marseille (France)
Samba Diakité, Queens Park Rangers (UK)
Pape Diop, West Ham United (UK)
Abdoulaye Doucouré, Stade Rennais Football Club (France)
Didier Drogba, Shanghaï Shenhua (China)
Ibrahim Duplus, Football Club Sochaux Montbéliard (France)
Soudani El-Arabi Hilal, Vitoria Sport Club Guimares (Portugal)
Jires Kembo Ekoko, Al Ain Football Club (United Arab Emirates)
Nathan Ellington, Ipswich Town Football Club (UK)
Rod Fanni, Olympique de Marseille (France)
Doudou Jacques Faty, Sivassport Kulübü (Turkey)
Ricardo Faty, AC Ajaccio (France)
Chris Gadi, Olympique de Marseille (France)
Remi Gomis, FC Valenciennes (France)
Florent Hanin, SC Braga (Portugal)
Eden Hazard, Chelsea Football Club (UK)
Charles Kaboré, Olympique de Marseille (France)
Diomansy Kamara, Eskisehispor Kulübü (Turkey)
Frédéric Kanouté, Beijin Guoan (China)
Anthony Le Tallec, AJ Auxerre (France)
Djamal Mahamat, Sporting Braga (Portugal)
Steve Mandanda, Olympique de Marseille (France)
Kader Manganne, Al Hilal Riyad Football Club (Saudi Arabia)
Sylvain Marveaux, Newcastle United (UK)
Nicolas Maurice-Belay, FC Girondins de Bordeaux (France)
Cheikh M’bengué, Toulouse Football Club (France)
Jérémy Menez, Paris Saint-Germain Football Club (France)
Arnold Mvuemba, Olympique Lyonnais (France)
Laurent Nardol, Chartres Football Club (France)
Mahamadou N’diaye, Vitoria Sport Club Guimares (Portugal)
Mamadou Niang, Al-Sadd SC (Qatar)
Mbaye Niang, SM Caen (France)
Fabrice Numeric, FK Slovan Duslo Sala (Slovakia)
Billel Omrani, Olympique de Marseille (France)
Lamine Sané, FC Girondins de Bordeaux (France)
Mamady Sidibé, Stoke City Football Club (UK)
Momo Sissoko, Paris Saint-Germain Football Club (France)
Cheikh Tioté, Newcastle United (UK)
AdamaTraoré, Melbourne Victory (Australia)
Armand Traoré, Queen Park Rangers FC (UK)
Djimi Traore, Olympique de Marseille (France)
Moussa Sow, Fenerbahçe Spor Kulübü (Turkey)
Hassan Yebda, Granada Football Club (Spain)

Source

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 11:22

Qu’est-ce qu’un groupe social ? Peut-on considérer que les étudiants d’une promo ou les passagers d’un bus forment un groupe ? Des personnes d’une même origine ethnique doivent-elles être davantage considérées en tant que groupe que des personnes habitant un même village ou un même quartier ?

 

Qu'est ce qu'un groupe social ?

sport.jpg

En psychologie sociale, on parle de groupe quand il y a : relations interpersonnelles ; influences réciproques des membres ; mise en place d’une organisation ; poursuite d’un but commun. Ainsi, un groupe n’est pas qu’un rassemblement d’au moins deux personnes mais représente une véritable instance de socialisation. Au delà des classes sociales qui structurent la société, d'autres groupes comme le club de sport peuvent exister.

Dans ce cadre théorique, l’équipe de foot colle tout à fait à la définition du groupe social. En fait, on pourrait presque dire qu’elle est l’archétype du concept de groupe (elle reprend parfaitement les 4 conditions décrites plus haut). Ainsi pour les membres d’une équipe, le sentiment d’appartenance à leur groupe (l’endogroupe) est souvent très fort. 

 

L'identité sociale

L’appartenance à un groupe a un impact sur ce l’on appelle l’identité sociale. Ce concept, tel qu’il est définit dans les travaux de Tajfel et Turner (1979, 1986) correspond pour un individu à l’influence de ses appartenances à des groupes sociaux dans sa définition de soi. Là encore, les joueurs de foot ont très certainement des identités très marquées par leurs équipes d’appartenance. Ainsi, un individu, dans une recherche d’identité positive, peut s’engager dans une démarche de valorisation de son identité sociale et donc de ses groupes d’appartenances. Si l’on reprend l’exemple des joueurs d’une équipe de foot, ceci pourrait se traduire par une volonté très forte d’augmenter leur niveau de jeu et d’améliorer les résultats du collectif afin que chacun d’eux soit associé à un groupe performant.

 

Attention aux discriminations.

La recherche d’identité sociale positive peut également passer par la discrimination d’un ou plusieurs groupes auquel on n’appartient pas (exogroupe). Ceci est lié à la volonté de maintenir une différence positive entre l’endogroupe et les autres groupes auxquels il pourrait être comparé.


Henri Tajfel en 1971 réalise une expérience qui permet d’illustrer cette idée. De celle-ci va résulter le «_paradigme des groupes minimaux_» qui va beaucoup influencer la recherche en psychologie sociale. Cette étude se déroule en deux temps. Dans la première phase, chaque élève (d’une même classe de secondaire) visionne deux tableaux, l’un de Kandinsky et l’autre de Klee (deux peintres abstraits, peu connus à l’époque). Ensuite, les participants doivent indiquer leurs préférences pour l’un d’entre eux, et sont catégorisés par l’expérimentateur en tant que membre d’un groupe de l’un des deux peintres (ceux qui préfère Klee et ceux qui préfèrent Kandinsky). En réalité, quel que soit les réponses des élèves, Tajfel leur indique systématiquement qu’ils appartiennent au groupe de personnes qui préfèrent Klee. Il leur cache cette manipulation et fait croire à chacun d’eux que les deux groupes ont des effectifs relativement équilibrés.

A ce moment de l’expérience chaque participant a donc une identité sociale particulière, c’est-à-dire une appartenance à un groupe dans lequel les membres préfèrent le tableau de Klee à celui de Kandinsky. Il s’agit ici d’un groupe agrégat puisque tous les membres de ce groupe ne s’y retrouvent que par leurs préférences et n’ont aucune possibilité d’interaction entre eux.

Lors de la seconde phase, les participants doivent attribuer à un membre de leur groupe et à un membre de l’exogroupe une rémunération, c’est-à-dire les payer pour leurs participations à l’étude. Pour cela, l’expérimentateur a recours à une astuce qui consiste à introduire des stratégies de rémunération particulière grâce à des «_matrices_» qu’il a créé. Ces matrices sont construites sous forme de tableaux dans lesquels la première ligne correspond aux rémunérations attribuables au membre de son groupe et la seconde ligne, aux rémunérations possibles du membre de l’autre groupe.

matrice tajfelLes participants ont pour consigne d’entourer une colonne du tableau comprenant donc deux rémunérations, une pour un membre de l’endogroupe et une autre pour un membre de l’exogroupe. L’une des matrices est construite de telle manière que les participants ont le choix d’attribuer des sommes relativement importantes aux deux personnes avec une rétribution plus importante pour le membre de l’exogroupe ou des sommes plutôt faibles dont la plus petite était destinée à la personne appartenant à l’autre groupe.

 

Favoritisme endogroupe

Ces résultats attestent donc que les participants favorisent leur groupe d’appartenance en choisissant dans les matrices proposées une différence positive de rémunération entre les membres de leur groupe et ceux de l’autre groupe (ceci alors que les membres de l’endogrouupe pourraient gagner davantage_!!). Ce type de comportement illustre bien la volonté de placer son groupe d’appartenance dans une position de supériorité par rapport aux autres groupes.

H. Tajfel a montré que pour voir apparaitre des comportements de discrimination (ici, du favoritisme endogroupe), il suffit de faire croire à des personnes qu’ils font partie d’un groupe. Nul besoin de conflit entre les groupes ni même d’interaction entre les membres d’un même groupe ou de groupes différents pour qu’il y est discrimination.

Dès lors, posons-nous la question de ce qui pourrait arriver entre les joueurs ou supporters de deux équipes de foot différentes ? Si une préférence artistique suffit à des personnes pour discriminer les membres d’un autre groupe, qu’en est-il pour des personnes d’origine géographique (et/ou culturelle) différente, vêtus de couleurs différentes, les cœurs frappés de blasons différents et surtout, en situation de compétition les uns contre les autres ?

L’esprit d’équipe peut conduire à de belles choses en galvanisant ses membres, en les poussant à se dépasser et en leur permettant de réaliser des performances qu’ils n’auraient pas envisager. Cependant, il peut aussi amener ces personnes à développer de l’hostilité voir de la haine envers les membres d’autres équipes.

 

Pour conclure sur des considérations footballistiques, n'oublions pas de favoriser la vision de l'équipe adversaire comme des partenaires permettant à la fois la pratique effective du football mais aussi de s'associer dans la quête de la plus belle des performances. N'oublions pas non plus que nous avons plus à gagner dans l'unité que dans la division, car sous les maillots différents, nous sommes tous de la même classe !

 

Y.D & M.R

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 22:37

Mahmoud Sarsak est un joueur de l'équipe nationale de football Palestinienne, enfermé sans preuve ni procès dans les prisons israéliennes (pays membre de l'UEFA), en grève de la faim depuis 79 jours. Il est en danger de mort.

mahmoud-sarsak-4.jpgMahmoud Sarsak, 25 ans, originaire de Rafah (ville située au sud de la bande de Gaza), est membre de l'équipe nationale de football Palestinienne. En juillet 2009, il a été arrêté à un checkpoint par l'armée israélienne alors qu'il se rendait à une compétition de football, en Cisjordanie. Mahmoud Sarsak subit depuis juillet 2009 une des méthodes très répandue dans les prisons israéliennes : la détention administrative. C'est à dire que son arrestation n'a été justifiée par aucune charge, ni aucune preuve et que depuis juillet 2009, Mahmoud Sarsak n'est toujours pas passé devant un tribunal.
Après son arrestation, Mahmoud Sarsak a été conduit dans la prison d'Ashkelon, où il a subi 30 jours d'interrogatoire intensifs. Malgré l'absence de preuves et de charges contre lui, le procureur israélien a décidé de le qualifier de "combattant illégal" et de le garder en détention administrative pour une durée illimitée.
Depuis le 19 mars 2012, Mahmoud Sarsak est en grève de la faim pour protester contre sa détention injuste. La grève de la faim est pour les prisonniers palestiniens un moyen de résistance pour lutter pour leurs droits et leur dignité. Le 8 avril 2012, il a été transféré dans la prison de la prison du Negev à celle de Beersheba, et mis à l'isolement. Le 16 avril, il a été conduit à l'hôpital pénitentiaire de Ramla, suite à l'aggravation de son état de santé.
Cela fait maintenant 79 jours que Mahmoud Sarsak est en grève de la faim. Son état de santé se dégrade de jour en jour. Les autorités pénitentiaires affirment qu'il pourrait être libéré le 1er juillet ou le 22 août mais ne donnent aucune garanties et refusent de le transférer dans un hôpital civil.
L'AFPS a lancé une campagne de lettres à l'attention de Michel Platini, de Laurent Fabius et de la presse. Mais pour le moment, aucune réaction de sa part ni d'aucun dirigeant européen. Aucune couverture médiatique non plus.

Afin de rompre le silence, des militants de la cause Palestinienne se sont enchainés à l'intérieur de la FFF ce mardi.

Le silence tue

Liberté pour Mahmoud et les prisonniers palestiniens

FREE PALESTINE ! 

http://www.france-palestine.org/Lettre-a-Michel-Platini-situation

http://www.france-palestine.org/Prisonniers-en-greve-de-la-faim

 

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 10:17

rino_della_negra.jpg21 février 1944 : Rino, fils d'immigrés italiens, ouvrier communiste et footballeur, résistant antifasciste, était assassiné par les nazis en 1944 au Mont-Valérien près de Paris. Souvenir éternel pour lui et ses camarades du groupe Manouchian mort pour la justice et la liberté !

Né à Vimy, Rino est venu chercher du travail en Région parisienne à Argenteuil. Il jouait au football à Saint-Ouen avant de rejoindre le RED STAR. Il faisait partie du groupe manouchian et subit le même sort que ses camarades.
Une plaque lui rendant hommage est visible à Vimy, près de l’école Jean Macé pas loin du Monuments aux Morts.
Une autre, est visible à Saint Ouen, au Stade Bauer, là où il jouait au foot.

 

Le Spartak Lillois rend hommage à ce footballeur résistant, et s'engage à continuer la lutte contre le fascisme sous toutes ses formes, dans le football comme dans la société.

Rino-della-negra.jpg

  L'action de Rino dans la résistance

Le 7 juin 1943 il participe à l’exécution du général Von Apt au 4 rue Maspéro

Le 10 juin 1943 attaque du siège central du parti fasciste italien, rue Sédillot

Le 23 juin 1943 attaque de la caserne Guynemer à Rueil-Malmaison.

Le 12 novembre 1943, au 56 rue La Fayette il attaque avec Robert Witchitz des convoyeurs de fonds allemands, mais c’est un échec, Rino blessé et Robert sont arrêtés.

Le 13 novembre 1943 Spartaco Fontano et Roger Rouxel sont arrêté par Brigade Spéciale 2 des Renseignements généraux.

Le 15 novembre Missak Manouchian et Joseph Epstein tombent entre les mains de la BS2 en gare d'Évry-Petit-Bourg

Le 16 novembre Olga Bancic et Marcel Rajman sont également capturés.

Au total dix-sept résistants MOI seront appréhendés par la Brigade Spéciale 2.

Rino Della Negra, arrêté le 12 novembre 1943 sera fusillé au fort du mont Valérien le 21 février 1944 avec les 23 membres de l'Affiche rouge.

Footballagainstfascism.jpg

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 09:17

La lutte Antifasciste n'est pas une affaire d'experts, c'est l'affaire du peuple tout entier : de ses partis, de ses syndicats, de ses associations !

Le Spartak Lillois en tant qu'association sportive populaire et antifasciste appel à participer massivement à la journée de mobilisation du 14 Janvier.  

 

392737_10150496942893374_587948373_8512498_1536466522_n.jpg

 

Pour retrouvez l'appel du 8 octobre c'est ici

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 15:22

"l'intérêt c'était de changer, d'avoir l'esprit et le plaisir qui prime sur la compétition"

 

Et si 2012 voyait naitre une compétition de foot à 7 FSGT sur lille ?

Si vous êtes interessés pour créer une équipe et participer à la création d'un championnat Foot à 7 FSGT, contactez nous ;)

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 23:13

Alors que les stades de football sont remplis de messages publicitaires en tout genre et que les messages à caractères racistes fleurissent, les stadiers du stade de France et la police nationale se sont livrés à une implacable répression contre une soixantaine de militants de la jeunesse communiste qui déployait une banderole en solidarité avec la palestine. 

Pourtant on se souvient qu'il y a peu certains "supporters" déployaient une banderole qualifiant les nordistes de "chomeurs, pédophiles et consanguins" en assistant au match confortablement installés. Hier, les militants eux, ont eu droit à un tout autre sort. 

En tant que club militant, le spartak lillois apporte sa pleine solidarité avec les 60 militants de la Jeunesse Communistes et réaffirme le droit légitime des Palestiniens à disposer d'un état et de vivre en paix sur leur terre !

http://img.over-blog.com/565x340/3/08/94/85/palest-copie-1.png

Communiqué national du MJCF

Triste soir pour la démocratie et la liberté d’expression, ce vendredi 11 novembre 2011. Le Stade de France a été malgré lui le théâtre d’une répression insupportable et totalement arbitraire. Soixante jeunes communistes s’y étaient retrouvés pour faire entendre leur voix en solidarité avec le peuple Palestinien, profitant de la symbolique du match France/États-Unis. Dans un contexte où Obama affirme que les États-Unis opposeront leur véto à la reconnaissance d’un État Palestinien. Où la France, par la voix d’Alain Juppé, projette de s’abstenir lors de ce vote à l’ONU pour ne pas contrarier la complicité affichée par Sarkozy et son homologue Américain lors de leur show sur TF1. Où l’UNESCO, qui a accueilli la Palestine en son sein, se retrouve contraint de stopper sa programmation à cause du retrait de financement Américain. Dans ce contexte, il nous a semblé incontournable d’agir pour relayer le combat de ce peuple pour la paix et la reconnaissance de son État

PALESTINE, YES WE CAN ! Ce sont ces lettres que les jeunes communistes ont déployé du haut des tribunes, aux côtés de drapeaux palestiniens et accompagnées de slogans rassembleurs et pacifistes. Elles ont attiré l’attention des citoyens venus assister au match et suscité des premiers encouragements. Ceci dit, il semblerait qu’en face de la tribune présidentielle, l’évocation de la justice n’ait pas plu à tout le monde.

LIBERTE D’EXPRESSION, NO YOU CAN’T ! Voilà le message des stadiers puis des forces de police. En effet, après avoir été dessaisis sans violences de leur banderole, les jeunes communistes ont été agressés physiquement par les stadiers tentant de leur confisquer leurs drapeaux palestiniens alors même que ceux d’autres pays flottaient dans le stade. Dès lors il a semblé clair que c’était bien le drapeau de la Palestine qui dérangeait ceux qui « donnaient les consignes ». « Nous, nous obéissons à des ordres, la cause ne nous importe pas » ont, en effet, confié les stadiers lors d’une tentative de discussion Alors qui donnait ces ordres ? Qui se trouvait à l’autre bout des oreillettes lorsque les stadiers ont donné les premiers coups ? Le Mouvement des jeunes communistes de France tachera d’en demander des comptes ! Pour sa part, la police nationale, présente autour du groupe de militants, a été complice de cette violence : coups reçus par des jeunes femmes, des mineurs, un militant jeté dans les gradins puis dans les escaliers en béton, un autre tiré par les testicules… Il semblerait que les gardiens de la paix aient failli à leur mission.

Frappés, blessés, regroupés en tas, évacués du stade, entassés dans un bus, menacés de garde-à-vue puis relâchés à 2h du matin, voilà le prix à payer pour « délit de solidarité » dans la France de Nicolas Sarkozy.

Mais cette action laissera des traces pour l’ensemble des gens présents dans la tribune qui reprirent en cœur : « PALESTINE ! PALESTINE ! » en solidarité avec les jeunes réprimés. Ni les coups donnés par les stadiers, ni les intimidations de la police ne stopperont la marche de l’Histoire : le droit à l’autodétermination des peuples triomphera !

Appel à témoins

Si vous étiez présent au stade au moment des faits, nous recueillons photos, vidéos et témoignages écrits sur mouvementjeunescommunistes@gmail.com

 

Pour voir les articles sur les tournois du Spartak en solidarité avec la Palestine, c'est ici et  

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 10:08

Ci dessous le documentaire réalisé par Canal plus sur la Homeless World Cup.

Retrouvez les précédents articles sur cette compétition à laquelle a participé un membre du spartak ici et .


 
Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 16:06

Une manifestation antifasciste d’ampleur, la seule solution pour barrer la route à l’extrême droite le 8 octobre !affiche-manifestation-antifasciste-8-octobre-Lille-couleur-.jpg

Profitant d’un contexte social tendu et d’une crise du capitalisme sans précédent, l’extrême droite entend poursuivre son implantation tout azimut. Partout en France et en Europe, elle distille son racisme et sa xénophobie sous la forme de l’anti-islam et de l’ultra nationalisme ainsi que de l’homophobie et du sexisme.

Le 8 octobre 2011 à Lille, c’est un ensemble de groupuscules fascisants provenant de toute la France qui appelle à se rassembler et à manifester. Toute la frange la plus dure de l’extrême droite française sera présente, des nationalistes autonomes aux identitaires en passant par les néo-nazis.

Face à cette provocation de l’extrême droite, nous nous organisons en conséquence ! Pour ne pas laisser étaler leur politique de haine, de racisme et de stigmatisation de l’immigration, opposons-leur la solidarité des travailleurs-euses face aux idées de l’extrême droite. Ensemble soyons uni-e-s, déterminé-e-s et solidaires dans l’action contre le fascisme qui est le bras armé du capitalisme.

Rendez-vous samedi 8 octobre 2011 à 15h, place de la Nouvelle Aventure, devant le marché couvert de Wazemmes (Lille)

Une soupe sera proposée par le CSP 59 à l’arrivée du cortège place de la République.

Le spartak Lillois est signataire de l'appel et sera dans la rue demain afin de faire de cette manifestation antifasciste une véritable manifestation populaire contre le racisme, le fascisme, et les valeurs de la haine propagés par les groupuscules d'extrème droite.

Signataires (à la date du 5 octobre)  :

ACF, Alliance Rouge et Noire, AL, Alternatifs, APU Moulins, CGT (section Conseil Général 59, section Mairie de Lille, UL historique de Douai, UL de Seclin, UL de Tourcoing, ULs d’Auchel, Béthune, Bruay, Isbergues et Lillers), CNT (UR Nord Pas-de-Calais, UR Lorraine…), CNT-NCA Belgique, Comité « Libérez-les », Comité Solidarité Basque, Comité SOS RACISME Lille, Cordillera, Coordination Communiste 59/62, CSP 59,  Europe Écologie Les Verts NPdC , FA Béthune, Flamands Roses, FGTB Jeunes (Belgique), Front Syndical de Classe, Gauche Alternative Lille, Gauche Unitaire, GDALE-CGA, Initiative Communiste Ouvrière, JC Lille, LDH, Le Cri du Coron, MRAP 59/62, NPA, Parti de Gauche, PCF Lille, PRCF, Solidaires 59/62, Spartak Lillois, SUD éducation 59/62, SUD étudiant-e Lille, SUD mairie de Lille, Turbulences Sociales…

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 21:44

Le 21 Aout, c'était l'ouverture de la Homeless World Cup qui se tient cette année à Paris. L'occasion pour plusieurs membres du Spartak Lillois d'aller encourager les équipes engagées et notamment Stéphane, l'entraineur joueur du Spartak Lillois et membre de l'équipe de France !!

IMAG0017--2-.JPG

La délégation palestinienne présente pour la homeless world cup

Ce fut l'occasion de découvrir un football totalement libéré des enjeux financiers et où le plaisir du jeu prend le dessus sur le reste. Ce fut également l'occasion de rencontres avec plusieurs représentants des différentes nations notamment avec les Palestiniens présents à cette coupe du monde

IMAG0022--2-.JPG

L'équipe du brésil

IMAG0008--2-.JPG

L'équipe de France féminine

Le mot de Stéphane

http://www.lavoixdunord.fr/stories/image250x00/mediastore/VDN/A2011/M08/l-arrageois-stephane-paris-des-bancs-d-1282376.jpg

Tout a débuté au tournoi de Clairefontaine en novembre 2010 où des représentants de la FFF construisaient une équipe de street soccer pour la coupe du monde en France. Je fus sélectionné parmi les 15 derniers joueurs pour accéder a des stages tous les mois jusqu’au mois de juin. Le 24 juin 2011 fut publié la liste des 8 derniers joueurs selectionnés pour la coupe du monde au mois d’aout et avec surprise je faisais parti de cette liste. C’est avec joie et bonheur que je suis fier d’être le 1er nordiste sélectionné et de représenter cette région. Cela me donne aussir le statut d’international désormais. C’est avec une attente énorme que je suis ravi de vous inviter a cette compétition du 21 aout au 28 aout aux champs de mars à Paris.

  

  Retrouvez quelques vidéos de cette journée sur la chaine youtube du spartak : http://www.youtube.com/user/spartaklillois

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article