Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 17:31

NON A L EURO ESPOIRS EN ISRAELBoycot euro israel

Pourquoi refuser qu'Israël organise l'euro Espoirs ?

Pour nous, il est impensable qu'Israël ait l'honneur de recevoir une compétition européenne alors que des sportifs palestiniens sont tués ou emprisonnés, que des stades et des infrastructures sportives palestiniennes sont bombardées, tuant leurs occupants, enfants compris. L'uefa qui affiche des valeurs progressites en façade ne peut fermer les yeux sur le caractère raciste et colonial de l'état d'Israël. Un pays qui viole délibérément la charte sportive ne peut recevoir cette compétition !  

 

Des footballeurs emprisonnés ?

sarsak.jpgLe cas le plus emblématique est celui de Mahmoud Sarsak, membre de l'équipe nationale palestinienne qui a passé 3 ans en prison, sans jugement ni procès, après avoir été kidnappé par l'armée israélienne.

Sa carrière est sans doute définitivement brisée après trois années d'emprisonnement et de tortures ainsi qu'une longue grève de la faim (92 jours) qui laissera des séquelles sur sa santé.

"J'ai été kidnappé, puis interrogé pendant 35 jours, à raconté Mahmoud a sa sortie de prison en juillet 2012. j'ai subi un interrogatoire violent et la torture. ils m'ont collé une étiquette de "combattant illégal" mais la seule raison pour laquelle j'ai été détenu, c'est que je suis un footballeur palestinien et que j'ai voyagé à l'étranger pour représenter mon pays, ce qui fait que mon drapeau est déployé dans des événements internationaux.

A l'intérieur de la prison, les forces d'occupation ont volé ma vie. Elles se sont appropriées ce qui aurait été le sommet de ma carrière sportive. J'ai été déplacé entre 9 prisons différentes. Dans la dernière j'ai passé tout mon temps en isolement. Je n'avais aucun contact avec ma famille et je n'avais le droit qu'à une lettre tous les 7 mois.

Je serais mort sans la mobilisation des palestiniens, et d'hommes et de femmes de nombreux pays qui ont obtenu que Joseph Blatter, président de la FIFA intervienne auprès d'Israël pour que je sois relaché.".

Mahmoud n'est pas le seul à subir ces traitements, on pourrait en citer des milliers. Depuis février 2012, c'est le cas du gardien de but de l'équipe nationale palestinienne, Omar Rouis, 23 ans et de Mohammed Nemer, 22 ans emprisonnés en Israel sans procès ni jugement.

Les dirigeants Israeliens ne supportent plus que les palestiniens puissent continuer à faire du sport et veulent empêcher toute aspiration nationale palestinienne. Pas question de laisser des sportifs représenter les couleurs de la palestine puisqu'Israel ne veut pas entendre parler de la palestine et s'efforce depuis plus de 60 ans à les rayer de la carte.

Les interdictions de se rendre à l'étranger, les check-points et barrages israëliens en Palestine permettent à Israël de nier le sport et les athlètes palestiniennes. Quand des joueurs réussissent à sortir du territoire, ils ont emprisonnés ou victime de vengance. Ziad Al Kourd, joueur de l'équipe nationale a trouvé sa maison démolie par l'armée après qu'il se soit rendu aux éliminatoires de la coupe du monde.

 

Des stades détruits ?

Le 10 novembre 2012, l'armée Israelienne a bombardé un terrain de sport à Gaza, provoquant la mort d'enfants qui jouaient au football. En 2006, c'est le stade de Gaza qui a été détruit par des bombardements.

 

Du racisme ? 

En Israël, le racisme gangrène le monde sportif et tout particulièrementhttp://img.over-blog.com/230x230/4/02/18/32/uefa-racism.jpg celui du Football. "Mort aux arabes" n'est pas seulement lancé par des supporters d'extrème droite mais est devenu une banalité dans les stades. Ainsi, le grand footballeur palestinien d'Israël Abbas Suan subit de multiples insultes racistes et échappe en 2005 de peu à une bande de supporters du Beitar Jérusalem décidés à le passer à tabac. Le Beitar Jérusalem c'est ce club, entrainé il y a peu par le Français Luis Fernandez, qui s'interdit formellement de recruter des joueurs arabes. On trouve dans ce club des banderoles "Beitar pur pour toujours", ou encore "Aucun arabe ne marchera ici". Est ce normal que ce club reçoive des matchs de l'UEFA ?

 

Il faut agir !

Malheureusement, les exemples et arguments sont nombreux, les prises de positions aussi ! Cantona à par exemple affirmé qu'"il est temps de mettre fin à l'impunité d'Israel et d'insister sur les mêmes critères d'égalité, de justice, et de respect de la législation internationale que nous exigeons des autres état". Il est signataire, avec Anelka, Kanouté, Niang, Abou Diaby, Jérémy Ménez, Yohan Cabaye, Alou Diarra, Rod Fanni, Steve Mandanda, Didier Drogba, Eden Hazard, Nkoulou, Sissoko, Gignac, Letallec et d'autres d'une pétition contre la tenue de cette coupe en Israel.

" Nous sommes choqués de voir que certains politiciens et institutions sportives qui se sont inquiétés de la tenue de l'Euro en Ukraine en raison des violations des droits de l'homme, se taisent quand Israel est censé accueillir la coupe européenne de football des moins de 21 ans en 2013. Le Racisme, les violations des droits de l'homme et du droit international sont monnaie courante dans ce pays. Il y a dans les prisons israelliennes plus de 4 000 prisonniers politiques palestiniens dont plus de 300 détenus administratifs détenus sans procès ni accusations."

 

La ségrégation et l’oppression n’ont pas leur place dans le football, la tenue en Israël d'un tournoi aussi prestigieux n’est pas permise ! L’histoire a montré, du temps de l’apartheid en Afrique du Sud, que le boycott sportif était une arme non violente pour combattre le racisme et les injustices : la Fédération Sud-Africaine avait ainsi été exclue de la FIFA en 1976. Agissons !

 

israel-boycot.jpg

 

Retrouvez le Spartak dans le hall du batiment B de Lille 3 Jeudi 11 Avril de 12h à 14h pour signer la pétition !

Retrouvez aussi Mahmoud Sarsak à Douai jeudi après midi !

 

et le site de campagne carton rouge pour l'apartheid israëlien

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 15:42

En ce 8 mars, journée internationale des droits de la femme. Nous relayons le communiqué de la comission sport du PCF sur l'émancipation des femmes dans et par le sport.


 

sport : enjeu d'émancipation pour toutes les femmes

 

http://letempsdelire.files.wordpress.com/2011/02/journc3a9e-de-la-femme.jpg?w=640Toutes les doctrines d’oppression commencent par la négation ou le contrôle des corps. Le corps a toujours été un enjeu de domination et donc de pouvoir. Le droit à maîtriser son propre corps et à l’accomplir dans toutes les dimensions de son potentiel physique et intellectuel est un enjeu politique majeur. Un enjeu pour les femmes. Il est donc grand temps que le sport cesse d'être un support du sexisme et permette l’émancipation de toutes les femmes !

Comment expliquer que les conquêtes sociales et du féminisme soient restées pendant tant d'années à la porte de l'institution sportive ? La volonté de certains présidents de clubs de voir le retour de la jupe au handball féminin, des affiches racoleuses pour le sport féminin, autant de dérapages ou reculs encore de nos jours ...

Les inégalités entre les sexes et les stéréotypes de genre persistent. Les femmes restent cantonnées à certaines pratiques et exclues d'autres considérées comme « trop viriles ». Or, cette ségrégation n'est pas l'effet d'une différence de goûts « naturels », mais le produit de nombreux facteurs sociaux, politiques, institutionnels et religieux. Les femmes restent cantonnées à certaines pratiques dite d’entretien ou « de santé » et exclues d'autres considérées comme « trop viriles ». 

Des chiffres qui parlent : les femmes représentent que 35% des licences sportives, 35% des athlètes de haut niveau, 15% au sein des instances dirigeantes, 10% des postes d'entraineurs nationaux et 5% des DTN. Le sport féminin est sous représenté dans les médias avec seulement 10% à 15% des articles de presses ou reportage TV. 

Alors rappelons nos propositions pour une politique sportive qui réaffirme la laïcité et la mixité dans les espaces publics et développe les pratiques sportives des femmes. La culture sportive, au sens du projet émancipateur, n’est compatible avec aucune soumission qu’elle soit liée à une tradition, à la religion ou à des pratiques de domination masculine. La féminisation de la pratique des disciplines doit être encouragée et un accès mixte aux équipements sportifs doit être garanti. Il est urgent de promouvoir une meilleure représentation des femmes dans le monde sportif, représentation dans les instances dirigeantes du mouvement sportif mais aussi représentation dans les médias. 

Nous proposons d’agir tout de suite pour :

•    Réaffirmer les principes de laïcité et mixité dans les équipements sportifs et dans les compétitions ;

•    Instaurer la proportionnalité dans les instances nationales, la part des femmes doit y refléter celle des licenciées ;

•    Ouvrir un chantier national avec les fédérations sportives pour le développement des rencontres mixtes, des pratiques émergentes dans toutes les disciplines et à tous les niveaux de pratique. 

•    Prendre en compte la diversité des motifs d’agir, l’évolution des règlements et des formes de rencontres (compétitives ou non) ;

•    Modifier la Loi sur les retransmissions télévisées pour que les manifestations sportives féminines soient traitées de la même manière que les manifestations sportives masculines ;

•    Instaurer l’égalité de salaire entre les sportives et sportifs professionnels d’une même discipline ;

•    Promouvoir le développement de lieux de concertation au niveau local pour assurer un partage équitable des installations sportives, sans hiérarchie liée au niveau de pratique, sans discrimination de sexe ou d'âge ;

•    Garantir au sein de la formation initiale et continue des enseignant(es), des contenus spécifiques sur la question de l’égalité garçons / filles en général, et en EPS en particulier ;

•    Défendre auprès des instances internationales l’obligation d’avoir des athlètes féminines dans les délégations olympiques pour chaque sport représenté.

 

Nicolas Bonnet, responsable de la commission sport du PCF

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 10:35

chavez_foot.jpg

 

Sa vie aura marqué le siècle et l'histoire de la lutte des travailleurs du monde entier ! Par son engagement ferme contre l'impérialisme, Chavez aura réussi à redresser tout son pays, et redonner de la dignité à son continent !

Après plus de 10 ans à la tête de son pays, le militant de la révolution bolivarienne a créé une voie vers l'émancipation à tous ceux qui subissaient depuis des siècles le règne des dictatures et des coups d'états.

En redonnant une partie des richesses du Vénézuela aux vénézueliens, Chavez aura permis à son peuple de s'éduquer, de se soigner, d'hausser son niveau de vie, et de ne plus travailler uniquement dans la perspective d'enrichir les multinationales étrangères.

Il se sera également mis à dos les puissants de la planète qui après avoir tenté plusieurs fois de le tuer, doivent fêter aujourd'hui sa mort en espérant pouvoir reprendre le controle du pays.

Les entreprises de diabolisation de sa personne entrepris depuis le début de la révolution vont surement s'exprimer avec force, mais les militants progressistes seront toujours là pour rappeller que ceux qui traitent depuis des années Chavez de Dictateur sont ceux qui vomissent l'idée de démocratie ! Ce sont ceux qui ont essayé de tuer Chavez à plusieurs reprises à travers des Coups d'Etat, ceux qui ont tué Allende pour mettre en place la dictature, ceux qui voient le continent Sud Américain comme une source de richesses et de profits.

Gageons que le peuple du Vénézuela honorera la vie de son président en défendant les acquis de la révolution et en poursuivant le processus révlutionnaire ! La voie ouverte depuis plus de 10 ans et qui donne tant d'espoir aux peuples du monde entier doit continuer dans l'après Chavez !

Un peuple Uni, jamais sera vaincu !

Chavez siempre, la lucha Sigue !

Spartak Lillois

 

Rendez vous aujourd'hui à 18heures place de la République à Lille

pour rendre hommage à Chavez

 

« Laissez les chiens de l'empire aboyer, c'est leur travail. Le nôtre c'est de se battre pour achever la véritable libération de notre peuple » Hugo Chavez

« A ceux qui me souhaitent la mort, je leur souhaite une très longue vie pour qu'ils continuent à voir la Révolution Bolivarienne avancer de bataille en bataille, de victoire en victoire. » Hugo Chavez (14 Décembre 2012)

 

72677_591182637566493_943817343_n.jpgBanderole déployé lors du match Livourne Reggina.

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 11:55

rino della negra

C'était il y a 69 ans. Les Francs tireurs partisans de la MOI étaient exécutés le 21 février 1944 au Mont Valérien par les Nazis. 69 ans après, nous nous associons à tout ceux qui font vivre la mémoire de ces combattants de la liberté.

L'hommage à ces militants est nécessaire pour ne jamais oublier que que les grandes familles industrielles de notre pays qui multiplient actuellement les plans sociaux pour continuer de s'enrichir (Peugeot, Renault et les 8000 SMIC touchés par son PDG Carlos Ghosn qui se permet d'envisager de détruire 7500 emplois supplémentaires, etc..) sont les mêmes qui il y a 70 ans clamaient haut et fort "mieux vaut hitler, que le front populaire!"

Il faut retenir la leçon : le grand patronat est prêt à tout quand son pouvoir et ses richesses sont mis en danger, y compris à recourir au fascisme !

C'est en ce sens que le Spartak Lillois s'engage à faire la promotion des valeurs de solidarité et d'émancipation et à lutter dans le football comme dans la société contre le racisme et le fascisme !

Parmis les membres de la FTP assasinés le 21 février 44 se trouvait Rino Della Negra, jeune ouvrier communiste originaire du Nord Pas de Calais qui avait évolué comme footballeur dans le mythique club du Red Star.

Le collectif Red Star Bauer est d'ailleurs à l'initiative d'une grande journée d'hommage aux FTP et à Rino qui aura lieu ce samedi au stade Bauer.

 


 

Le Collectif Red Star Bauer a le plaisir de vous inviter à la Journée d’hommage à Rino Della Negra, "Une Etoile rouge ne meurt jamais" qui aura lieu leSamedi 23 février à partir de 14 h au Stade Bauer.

Evénement co-organisé par :
- le Collectif Red Star Bauer,
- l’Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance (ANACR), section Saint Ouen et Seine-Saint-Denis,
- l’Union Nationale des Combattants (UNC)
- le Lycée Marcel Cachin de Saint Ouen,
- la Mission Générale d’Insertion (MGI) de l’Education Nationale.


Au programme : interventions de Résistants, slams de lycéens du Lycée Marcel Cachin de Saint Ouen, fleurissement de la plaque hommage à Rino Della Negra et match de football en l’honneur de Rino Della Negra. Entrée gratuite.

Événements :

 - Diffusion du film « L’Armée du Crime », de Robert Guédiguian, à L’ESPACE 1789, 2-4, rue Alexandre Bachelet, Saint Ouen, le dimanche 17 février, à 16 H 30
Prix des places : Plein tarif : 6 euros, Demi-tarif et adhérents du Collectif Red Star Bauer : 4,50 euros, adhérents de l'espace 1789 : 4 euros.

- Journée commémorative « Une Etoile rouge ne meurt jamais », en hommage à Rino Della Negra, le Samedi 23 février, au STADE BAUER (entrée libre et gratuite) :
14 h 00, conférence :  « Rino Della Negra, le Groupe Manouchian et la Résistance à Saint Ouen » (Club House du Stade Bauer).
Interventions de :
Mme Inès TONSI, ancien agent de liaison de Rino Della Negra,
M. René MATEO, membre du Bureau de l’Association nationale des Ancien combattants de la Résistance (ANACR), section départementale 93,
M. Jacques BRUNET, membre du Bureau de l’Association nationale des Ancien combattants de la Résistance (ANACR), section Saint Ouen.
Interludes et questions : par les élèves du lycée Marcel CACHIN (Saint Ouen)
16 h 20, environ : Fleurissement de la plaque commémorative de Rino Della Negra(Parvis du Stade Bauer)
17 h 00 : Match amical, à la mémoire de Rino Della Negra.  (Terrain du Stade Bauer)

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 14:26

israel-euro.jpg

 

Il y a quelques mois que la campagne contre l'organisation d'un Euro Espoir en Israël bat son plein. (voir article ici)

Une manifestation avait notamment lieu ce Vendredi au siège de l'UEFA en Suisse pour y déposer une pétition protestant contre l'organisation de cet euro qui récompense l'Etat Israëlien pour des actions contraires aux valeurs sportives.

Si selon Michel Platini "l'UEFA ne peut tenir la fédération israélienne responsable de la situation politique dans la région" nous tenons à lui rappeller qu'il est idéaliste d'instaurer une séparation entre la politique et le Sport.

L'action raciste de l'Etat israëlien, la colonisation et la guerre touchent tout le monde y compris les sportifs : destructions de stades et d'infrastructures sportives, enfermement de joueurs professionnels Palestiniens pour délit d'opinion, sans chef d'inculpation ni date de procès, parfois depuis de très longues années. En outre, trois des terrains de foot où doit se dérouler le championnat sont des anciens villages palestiniens rasés par l'occupant.

Pas plus tard qu'hier soir, des supporters du Beitar Jérusalem ont scandé des slogans racistes tels que "Aucune arabe ne marchera ici", agitant des banderoles "Beitar pur pour toujours" suite au projet de recrutement de deux joueurs musulmans.   

 

Face au racisme et à la guerre, il n'est pas possible de fermer les yeux. Ne pas condamner, c'est être complice !

uefa-racism.jpgAu delà des discours, L'UEFA doit passer aux actes.

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 18:17

Dans le prolongement de notre précédent article qui évoquait les banderoles déployés par les groupes de supporters contre la marchandisation du Foot, nous avons rencontré Alex, membre d'un groupe Ultra de l'OM et militant à la Jeunesse Communiste. Il nous explique ce que représente le fait d'être ultra, sa vision du football et ses engagements pour changer le foot et la société !

ultras-marseillais.jpg


Peux tu te présenter et présenter comment tu es arrivé dans le milieu des ultras ?

Je m’appelle Alexandre (Alex), 25 piges, j’habite à Marseille et je me suis abonné au stade en juillet 2000. Depuis je n’ai pas quitté le stade. Je suis arrivé dans le milieu Ultra petit à petit. Au début, j’allais au stade avec mon père, c’était la sortie père-fils toutes les deux semaines. Lui-même étant passionné de l’OM depuis qu’il est jeune, il a ainsi voulu me montrer ce que c’était Marseille, et surtout ce que c’était le stade Vélodrome. En grandissant, j’ai tourné à travers le Virage Patrice De Peretti avec des potes d’enfance, pour enfin me caler dans mon groupe que je suit depuis 6-7 ans.

 

Ultras pour toi, c'est quoi ?

Etre Ultra c’est avant tout un mode de vie, un mode de pensée. C’est une passion, parce qu’être Ultra c’est suivre son équipe, son club n’importe où. Que ce soit un week-end sur 2 à la maison, ou à travers la France et l’Europe (pour ceux qui ont la chance de jouer en Coupe d’Europe). Si tu n’as pas la passion de ton équipe alors tu ne sera jamais Ultra. C’est claquer tout ton pognon dans les dep’, c’est partir au beau milieu de la nuit pour te taper 1000 bornes, dans le froid, la neige, la pluie, chanter pendant tout le match et même si ton équipe est ridicule sur le terrain, c’est jamais rien lâcher pour l’amour du maillot. C’est aussi passer des après-midis entières avant le match pour préparer l’animation de la journée. T’arrives en début d’après-midi, le match il est à 20h, tu prépares les bâches, tu mets en place le tifo… Etre Ultra c’est aussi l’animation de la tribune. Tu ne peux pas te revendiquer Ultra et passer le match sur un fauteuil en insultant l’arbitre dès qu’il prend une mauvaise décision. Etre Ultra c’est chanter quoiqu’il arrive pour son club, c’est même passer tout le long de la rencontre, dos au terrain pour faire chanter ta zone, parce que c’est ça le sens même de notre passion. C’est aussi une histoire de groupe et d’amitié, voir de fraternité avec les gars qui sont à tes cotés tous les week-end et qui seront toujours là pour te prêter main forte si t’as une embrouille.

 

Comment considères-tu l'évolution du foot actuellement ?

Haha, j’aime cette question. L’évolution du foot actuellement est le reflet parfait de la société de surconsommation et d’hyper sécurité dans laquelle nous vivons chaque jour dans ce pays. C'est-à-dire tout pour le pognon. Pour un oui pour un non, les gars des groupes se font interdire de stade. Les groupes sont tenus par les couilles. Menaces d’interdictions, d’amendes, de sanctions et surtout de dissolution. Ils aseptisent les tribunes pour coller au mode anglais, que des consommateurs qui vont au stade, qui claquent des centaines d’euros et qui achètent tout leurs produits dérivés qui bafouent souvent l’histoire des clubs.  Certes, il est vrai qu’il y a de la rivalité, et même parfois de la violence, mais c’est cette électricité, ces ambiances géniales avec des tifo, des craquages de torches qui font toute la beauté d’un match de foot. Maintenant les gens vont au match de foot, comme ils vont voir un film au cinéma. Ils achètent leurs friandises, ils prennent leur coca, et dès que ça bouge un peu ou qu’ils ne peuvent pas voir à cause d’un drapeau, ils se plaignent. Mais le stade c’est justement l’ambiance, les chants, les tifos, les étendards, les papellitos (confettis), les pogos, les tambours, les torches… C’est aller le lendemain complètement aphone en cours ou au boulot. C’est raconter des anecdotes toute la semaine avant de s’en créer d’autres le week-end suivant.

 

Certains biens pensants disent que les ULTRAS ne se définissent qu'en opposition à d'autres groupes et amènent le chauvinisme et la division chez les travailleurs. (Je suis supporter marseillais, je m'oppose forcément aux autres supporters même si ce sont des prolos comme moi). Que penses-tu de cette théorie ? Penses tu au contraire que les ultras peuvent favoriser la solidarité et la fraternité entre les différents groupes de supporters ? As-tu des exemples de liens fraternels tissés avec d'autres groupes ?

La vérité, c’est que les deux théories sont réelles. Et même quand tu supportes le même club, tu peux avoir des rivalités entre groupes. L’exemple le plus célèbre en France c’est le PSG où s’opposait les groupes d’Auteuil où se trouvaient les gars des cités populaires et les groupes de Boulogne où se trouvaient les milices d’extrême droite, pour schématiser, bien que tous les gars de Boulogne n'étaient pas des fachos. Il est également vrai que les rivalités en France sont telles que même si t’appartiens à la même classe sociale que celui en face de toi tu vas le détester parce qu’il supporte un club rival. Cependant, en France il existe pas mal d’amitiés entre groupes Ultras d’un club opposé. Par exemple, les Magics Fans de Saint-Etienne avec les Ultras Marine de Bordeaux. Quand à mon club, il n’existe pas d’amitiés avec des groupes en France mais il y a pas mal d’amitié avec des clubs en Europe comme par exemple la Sampdoria de Gênes (Rude Boys, Tito…), l’AEK Athènes (Original 21), Livourne (BAL 99), Rayo Valecano (Bukaneros), Sankt Pauli (Ramba Zamba), Rapid Vienne (Ultras Rapid), et encore pas mal d’autres… Ces groupes là partagent les mêmes idées d’opposition au système, ont gardé la mentalité Ultra et surtout sont ouvertement antifascistes. Ces amitiés là portées vers l’étranger amènent une fraternité et une solidarité Européenne. Dans ces temps où le pouvoir cherche à nous diviser, ces amitiés là sont bénéfiques et nous permettent de connaître les situations de plusieurs pays et de pouvoir constater que la répression se durcit à travers le monde et que seul l’union des prolétaires pourra changer le système et renverser le capitalisme. Encore faut-il que les camarades présents dans les groupes soient en capacité de porter les idées du socialisme telles que nous les défendons

 

Tu parles de socialisme, d'antifascisme, quels liens fais tu entre ton engagement en tant qu'ultra et ton engagement politique ?

A quelques détails près le stade et la rue c’est la même chose, on se bat pour un idéal, un mode de vie, un mode de pensée. On se bat contre le racisme, l’exclusion sociale, on se bat pour la solidarité, pour la fraternité. Je dis souvent que la JC est ma seconde famille, les frères du stade sont ma troisième. Le stade est aussi une manière de dire nous ne rentrerons pas dans le rang. Nous ne sommes pas des moutons à la botte du capitalisme. On est contre le système. Et même si tous nos gars n'ont pas conscience de pouvoir renverser ce système, beaucoup ont conscience qu’il faut changer les choses…

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 16:30

Quelle ironie que ce soit pour la coupe de la Ligue qu'on ait pu apercevoir sur France 3 ce mardi la banderole des supporters de l'ASSE "Pour un Football Populaire - Stop Business".

Doit-on rappeller que la LFP qui organise cette compétition qui invite uniquement les clubs pros tente de concurrencer la prestigieuse coupe de France (qui pour sa part invite également les semi pros et les amateurs) par un système de primes bien plus avantageux ?

Donner plus aux plus riches, voilà l'objectif de la LFP avec la coupe de la Ligue !

 

footpopulaire.jpg

En haut à droite on peut apercevoir la banderole des verts : "Pour un Foot populaire - Stop Buisness"

 

S'il est rare de trouver ce genre de banderoles dans les stades, ce n'est pas que les supporters sont particulièrement partisans de la marchandisation du sport, mais plutôt car tout est fait pour éviter la contestation et transformer le supporter en "consommateur".

 

Voici un extrait d'une interview d'un ultra bordelais paru dans les Cahier du Football.

"On va clairement vers un modèle à l'Anglaise : un public consommateur, assis, qui paye sa place très cher… Nous avons eu l’occasion d’assister à quelques matches là-bas, c’est devenu assez triste !

A Bordeaux ça va, parce que nous avons un responsable de la sécurité qui est à notre écoute, qui sait que nous sommes des gens responsables, et qui nous laisse un terrain de liberté assez conséquent . En revanche à l’extérieur c’est souvent la galère pour rentrer notre matériel : mégaphones, drapeaux, etc. Et les textes des banderoles sont toujours contrôlés. Cela dit, si ça peut éviter de voir des croix gammées ou des croix celtiques dans les stades, ce n'est pas plus mal...  

Certes, mais votre banderole "Contre le racisme dans le football", déployée au Stade de France en 2002, pourrait aussi être interdite, car elle est de nature politique...

Oui. Nous avons d'ailleurs déjà ce genre de problèmes : à Lescure, on bâche en latérale une banderole "pour un football populaire, contre le foot business". Il y a quelques matches, le responsable de la sécurité est venu nous dire que la Ligue demandait qu'on la retire. Il va vraiment falloir que nous nous méfiions."


verts-marchandise-02-28112012.JPGBanderole - Le Foot n'est pas une marchandise (Saint Etienne)

 

marseille-antifasciste.jpgBanderole - Marseille est Antifasciste.

 

OM.jpgBanderole de Soutien aux victimes de Furiani (Fanatics Marseille)

 

banderole-lens.jpg

  Banderole - Non au Foot Business (Lens)

 grenoble-anti-raciste.jpg

Banderole - Grenoble unie contre le Racisme.

 

Pour-un-foot-populaire---Stop-buisness.jpg

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 13:05

Une initiative qui n'est pas sans rappeller la philosophie ayant poussée à la naissance du Spartak Lillois. (Voir article ici)

 


SONY DSC

À l’âge du marchandisage et de l’exploitation complète du football, des équipes-entreprises et des salaires excessifs et provocateurs, des matchs truqués et du dopage, de la répression continuelle et des contrôles hors et dans les terrains, de l’interdiction des déplacements de fans invités et de la montée du fascisme dans les stades… Nous décidons en tant que groupe de personnes qui aiment le sport en général, d’organiser un championnat de football qui sera l’accomplissement du besoin pour nous tous de faire de l’exercice et non pour le profit financier, pour la rencontre et non la compétition, qui sera organisé par nous tous – pour nous tous. Une ligue alternative de football dans les quartiers d’Athènes qui renversera le modèle du football d’aujourd’hui, une ligue à caractère antifasciste sans distinctions, référent, tarif obligatoire, mentalité des prix, avec le but de non pas seulement l’exercice et de divertissement, mais aussi de la promotion de la lutte antifasciste.

Nous pensons qu’il est temps de réaliser nos idées, sans qu’elles restent seulement dans les paroles. Pour passer à l’action, créer les fondations du football que nous aimons. Nous ne pensons pas que de cette façon nous changerons le monde, mais nous espérons et nous sommes confiants qu’à travers les actes alternatifs auto-organisés nous ferons un grand pas en avant et nous provoquerons l’activation de la société.

Ainsi, nous invitons quiconque qui aime le vrai football – le football spectaculaire de rue, non-relié à la détermination – et veut soutenir le mouvement, de nous contacter et s’inscrire avec son équipe à  antifaleague[at]espiv.net. De cette manière, la 1ère ligue ANTIFA 5×5 deviendra une réalité à Athènes depuis le début du Nouvel An. Notre but est qu’il y ait autant d’équipes que de quartiers d’Athènes, afin d’apporter non seulement un intérêt plus grand à la rencontre mais aussi de la couleur et de la variété dans le tournoi

football.antifa.jpgSource

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 23:17

L'Association Sportive Spartak Lillois appelle à la régularisation immédiate des sans papiers grévistes de la Faim de Lille.


Depuis le 2 novembre, 120 sans papiers ont entamé une grève de la Faim pour enfin sortir de la clandestinité, avec l'espoir de pouvoir vivre dignement dans notre pays, à égalité avec les autres travailleurs.

Après plus de deux mois, aucune réponse positive du pouvoir n'est arrivée.

Ce mutisme met en danger de morts ces personnes qui luttent courageusement pour avoir un avenir sur notre sol.

Nous considérons qu'après bientôt 70 jours de grève de la faim, les sans-papiers en lutte ont bien assez fait preuve du degré de sacrifice dont ils sont capables pour réaliser « l'intégration » que le ministre de l'intérieur vante tant.

Ces hommes vivent sur notre territoire depuis des années et enrichissent notre région et notre pays par leur travail et leur investissement dans la vie sociale et culturelle, il est temps qu'ils puissent enfin vivre et travailler dans la dignité.

 

N'attendons pas un drâme.

Régularisation immédiate des grévistes de la Faim !

Spartak Lillois,

spartaklillois@yahoo.fr

 

sans-papiers-lille-greve-de-la-faim.jpg

Paru dans l'humanité

Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 15:38

On nous avais promis le changement, mais le budget du ministère du Sport pour l'année 2013 est à l'image du reste : renoncement et capitulation face aux exigences d'austérité portée par les capitalistes. Les chiffres sont durs, particulièrement si on compare les budgets du sport pour tous et les montants astronomiques en jeu pour le sport profesionnel.  

Le budget 2013 pour le sport sera de 232 millions € (soit une chute de 9% par rapport à 2012) ainsi répartis : 8,2 pour le « sport pour tous » (dont 3 sont promis au Musée du sport et aux Jeux de la Francophonie...), 173,8 pour le haut niveau, 19 sur les questions de prévention (dopage essentiellement) et 31 sur les formations. 

Chiffres clés et points de comparaison

 

232 millions d'euros : c'est le budget de l'Etat prévu pour le sport en 2013

à comparer...

...aux 420 millions versés par Canal Plus à la Ligue Nationale de Football pour avoir le droit de diffuser deux matches de Ligue 1 hebdomadaires dans la saison

...aux 86,5 millions misés quotidiennement par les Français en 2011 selon l'Autorité des Jeux en ligne (Arjel)

 

 

8,2 millions d'euros : c'est le montant consacré au sport pour tous

à comparer...

...aux 173,8 millions destinés au sport de haut niveau

...aux 12 millions versés pour le  partenariat public privé de l’INSEP

... aux 46 millions d'euros déboursés par le PSG pour « acheter » le footballeur Thiago Silva

 

126 : c'est le nombre de postes supprimés au Ministère des sports

 

10% : c'est la part des besoins pour les formations couverts par les crédits budgétaires

 

-8% : c'est la baisse des subventions aux fédérations

 

Selon le Crédit suisse, La France compte 2,6 millions de millionnaires et une quinzaine de milliardaires dont les plus grandes fortunes européennes : Bernard Arnault avec 31,5 milliards, Liliane Bettancourt avec 18,4 milliards, François Pinault avec 10 milliards, Serge Dassault avec 7,6 milliards et Jean Claude Decaux avec 3,7 milliards. A eux cinq, ils pèsent 71,2 milliards soit l’équivalent d’un quart des dépenses publiques de l’Etat.

footbuisness.jpg
Repost 0
Published by Spartak Lillois - dans Activité militante
commenter cet article